06.11.2014

Les métiers d'autrefois

Maison du drapier, devenu musée. J'adore ces endroits où on vend des tissus, des laines, les boutons et autres rubans. Mmm, humer l'odeur de tous ces articles! C'est aussi bon que de renifler l'odeur d'un nouveau livre, ou cahier,....

2014-11-06.jpg

Mais qui crée encore aujourd'hui? Avant, nous avions un bout de drap, une serviette, anonymes, et nous brodions un motif, appliquions un ruban,  personnalisions à notre manière. Maintenant, tout nous vient tout droit de Chine ou d'ailleurs, avec tout ce qu'on peut imaginer comme gadgets et accessoires. Oui, je sais, je radote.... je deviens vieille!

 

 

Commentaires

Le regret des réalisations du passé n'est absolument pas un signe de vieillesse mais une manifestation du rejet d'un système qui ne considère plus, comme but, que les bénéfices sonnants et trébuchants au lieu du bien-être, de la joie du créateur de jolies choses.

Écrit par : eifel | 06.11.2014

Répondre à ce commentaire

Bonsoir, chez nous, nous avons encore des "draps de lit" bien blancs avec les initiales des grands-parents (et arrière g-p) brodées et je vous avoue qu'en été je suis très heureuse de m'en servir....la fraicheur des bons tissus d'autrefois!!!!

Écrit par : Martine | 07.11.2014

Répondre à ce commentaire

Je comprends si bien! Je n'ai pas de ces draps, en bon coton qui était frais en été et chaud en hiver, mais il me reste de l'époque une petite nappe. C'était de la qualité, ça durait, et on ne jetait pas avant usure complète.

Écrit par : Perle | 07.11.2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.