27.01.2014

L'enfer

Les vieux ne meurent pas, ils s'endorment un jour et dorment trop longtemps

ils se tiennent par la main, ils ont peur de se perdre et se perdent pourtant

et l'autre reste là, le meilleur ou le pire, le doux ou le sévère

cela n'importe pas, celui des deux qui reste se retrouve en enfer

 

2014-01-30.jpg




05:07 Écrit par Perle dans Des gens | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : les vieux, brel |  Facebook | | | Pin it!

Commentaires

J'ai cherché et j'ai trouvé ce poème pour toi, de Ramuz :
"LA VIEILLE

Elle était déjà bien vieille
quand les vieux d’à présent étaient petits,
elle est d’un autre temps, elle est restée, et puis
elle s’est oubliée.

Elle est du temps passé où les femmes portaient
des coiffes de dentelles,
des fichus tout brodés, des jupes de milaine
avec beaucoup de plis.

Elle est du temps où on parlait encore patois,
où les gens allaient à la ville,
une fois par année, aux fêtes de la Dame ;
et, montant à la cathédrale
avec des graines dans leur poche,
ils faisaient le tour de la grosse cloche.

Elle est d’un temps si vieux qu’on ne s’en souvient plus.
Mais, elle, elle s’en souvient, elle ferme les yeux
pour mieux s’en souvenir ;
et elle est là, assise au soleil sans rien dire,
songeant à son passé, à ceux qui sont partis
et à sa solitude. "

Oui, certes, mais... je t'embrasse.

Écrit par : LOU | 27.01.2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.